e solstice, car il y a sans nul doute quelque chose de païen dans ces chansons, une statue de druidesse, une sorcière blanche sauvée des flammes, hantent ces 10 titres habités d’animaux sauvages et de sombres forêts. On y entre par d’étranges synthés, angoissants et mystiques, « La revanche de la louve », un récit transcendant de la nature humaine, cacophonie absurde face à la vérité animale. 

Et nous voilà embarqués dans ces « Rêves clandestins » distordus de claviers, de mélodies graves, de mystères à décrypter. 

éanmoins, tout n’est pas sombre sur ce premier album, à la pochette signée de l'artiste Yann Orhan (Thiéfaine, Lou Doillon, Arthur H…), d'après une photo de Richard Schroeder. Hum Hum apprivoise aussi une nuit scintillante qui sait se parer de tendresse, lumineuse et dansante, avec des feux de joie, des balades de gens heureux et des amours sincères.

Et le sublime cheval de Camargue du clip « Monkey Song » nous rappelle que même dans la légèreté de la pop, l’élégance est un pas de deux entre nous et la liberté des autres. Aux manettes, Frédéric Lo, le complice des artistes new wave, l’a bien compris : Hum Hum, le disque premier du solstice d'été. 












"Avec leur premier album, le réjouissant Traversant,
Hum Hum invente une pop des grandes plaines."



"Ce premier disque du duo Hum Hum a un goût de reviens-y"


"Monkey Song est un tube potentiel de l'été"


"Focus sur Monkey Song"

Album en playlist sur




          
                             


Presse, radio - Sorya Lum
soryalum@gmail.com
Web - VS Com -  Charlotte Léonard
charlotte@vscom.fr
© 2021 | Dragon Accel